Confessions_d_un_gang_de_fillesConfessions d'un gang de filles

de Joyce Carol Oates

Stock, 385 pages

22€

 

Voici l’histoire :


Une petite ville ouvrière au nord de New York, dans les années cinquante. Cinq lycéennes forment une bande - FOXFIRE - vouée à l’orgueil, au pouvoir et à la vengeance dans un monde qu’elles n’ont jamais intégré, un monde qui leur semble fait pour les mépriser et les détruire.

 

Voici donc Maddy Monkey, la narratrice, Goldie dont le corps tranquille masque un tempérament explosif, Lana avec sa chevelure à la Marilyn Monroe et ses paquets de Chesterfield, la timide Rita dont l’humiliation amène FOXFIRE à son premier acte de vengeance, mais voici surtout l’inoubliable Legs Sadovsky et sa beauté glaciale, Legs dont le sang-froid, le culot, la force, la haine et la souffrance animent, soudent, embrasent ce gang marqué par une rage libératoire qui brûle trop ardemment pour durer.

 

Mon avis :


Je ne connaissais pas cette auteur et c’est en passant par hasard que je suis tombée dessus à la bibliothèque et comme le titre m’a bien plu je l’ai pris. Quel bonne idée que fut la mienne, ce livre est très bien écrit et décrit admirablement bien les événements qui se déroulent durant plusieurs année dans ce gang de son commencement jusqu’à son démantèlement. Legs est un personnage énigmatique, torturé et entraîne ses autres amis et membres de son gang dans une longue déferlante dans les ennuis et les problèmes. Maddy qui était en quelque sorte le nègre du gang rapportés tous les événements les plus marquants qui se sont déroulés au sein du gang durant son existence. Même si elle est la narratrice de ce roman, elle parle pourtant d’elle à la troisième personne ce qui peut un peu induire le lecteur en erreur. C’est donc vraiment le parcours de ce qu’un gang de filles aurait pu devenir aussi bien dans les années cinquante que de nos jours mêmes si certains éléments auraient évoluées bien sur comme par exemple la machine à écrire remplacé par l’ordinateur. Mais d’autres restent toujours inchangés comme le centre de redressement où est envoyée Legs suite à une des ses mésaventures. Maddy reste tout de même un personnage attachant peut être aussi parce qu’elle est la narratrice mais aussi et surtout à cause de cette grande sensibilité que l’on entrevoit lorsqu’on la lit. C’est vraiment un livre débordant de passion et qui décrit très bien les fureurs que ressentaient les jeunes filles des quartiers pauvres dans les années cinquante qui étaient sans cesse humiliées et insignifiantes. Le détail qui est aussi perturbant c’est le fait que des filles puissent avoir l’idée de former un gang dans ces années-là soit aussi inconcevable alors que nos jours c’est devenu (malheureusement) aux Etats-Unis et en un peu en France une chose assez courante. Un roman qui aurait très bien pu être une histoire vraie. Enfin comme vous l’aurez compris ce livre m’a énormément plu. Un de mes livres coups de coeur de l'année.

Ma note : 8/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile