Le_mus_e_du_silenceLe musée du silence

de Yoko Ogawa

Babel,  315 pages

8,50€

 

Voici l’histoire :


Un jeune muséographe vient d'entrer en fonction dans un manoir aux confins du monde. Sous la direction d'une vieille femme plutôt étrange, il devra recenser, agencer, mettre en scène une véritable collection d'objets, de reliques du quotidien, de vestiges d'une intimité disparue et pourtant soutirée depuis des années aux défunts du village voisin. Car ces objets ont un seul point commun : ils furent tous volés quelques heures après la mort de leur propriétaire... Empreintes du temps qui passe, variations autour de la mémoire, accumulations, obsessions : la mission de cet homme est complexe car le musée du Silence devra être à la hauteur des souvenirs de la vieille dame.

 

Mon avis :


Impression assez mitigée sur ce livre. Je n’avais encore rien de Yoko Ogawa et ne savait donc nullement à quoi m’en tenir et même si son style est fluide, simple et clair j’ai eu du mal à réellement entrer dans l’histoire et à y trouver un réel intérêt sauf vers la fin où tout s’accélère un peu plus. Ayant bien aimé le style de l’auteur je tenterai prochainement une autre lecture d’un de ces romans pour vraiment me faire une idée plus précise de son genre littéraire.

L’univers est assez étrange et particulier comme cela est souvent le cas avec les auteurs asiatiques. Ils possèdent d’ailleurs un peu plus que les auteurs européens ou américains ont du mal à retranscrire. Le lieu où se situe l’action n’est pas donné l’auteur nous laisse donc le soin de le mettre ce village n’importe où. Les personnages sont profonds mais parfois je dois dire que l’utilité de certains passages ou personnages ne m’a pas sauté au visage. Un livre intéressant et assez singulier dont j’ai un avis assez mitigé.

Ma note : 6/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile