Si_c_est_un_hommeSi c'est un homme

de Primo Levi

Pocket, 213 pages

5,90€

Voici l’histoire :

Ce livre est sans conteste l'un des témoignages les plus bouleversants sur l'expérience indicible des camps d'extermination. Primo Levi y décrit la folie meurtrière du nazisme qui culmine dans la négation de l'appartenance des juifs à l'humanité. Le passage où l'auteur décrit le regard de ce dignitaire nazi qui lui parle sans le voir, comme s'il était transparent et n'existait pas en tant qu'homme, figure parmi les pages qui font le mieux comprendre que l'holocauste a d'abord été une négation de l'humain en l'autre.

Si rien ne prédisposait l'ingénieur chimiste qu'était Primo Levi à écrire, son témoignage est pourtant devenu un livre qu'il importe à chaque membre de l'espèce humaine d'avoir lu pour que la nuit et le brouillard de l'oubli ne recouvrent pas à tout jamais le souvenir de l'innommable, pour que jamais plus la question de savoir "si c'est un homme" ne se pose. De ce devoir de mémoire, l'auteur s'est acquitté avant de mettre fin à ses jours, tant il semble difficile de vivre hanté par les fantômes de ces corps martyrisés et de ces voix étouffées.

Mon avis :

Il y a certains livres qui me font ressentir dès le titre et le sujet qu’ils sont incontournables, « Si c’est un homme » est de ceux-là. Dès les premières pages ce livre vous prend aux tripes et à la gorge. Comment pourrait-il en être autrement vu le sujet. Il est dur, éprouvant mais utile pour nous ouvrir les yeux sur la réalité des camps. Même si l’on est persuadé de tout savoir, de tout connaître ce livre nous démontre où peut réellement aller le genre humain aussi bien dans la cruauté, quel le désespoir, la désillusion, la perte de soi et la futilité de nos petits manques.

Ce livre ne nous laisse pas inchangés et nous fait nous remettre en question, spécialement à propos de cette période. Revenant de Normandie, c’est un peu avec une sorte de nostalgie à propos de cette période et de ses méfaits. A se procurer pour tous ceux qui ne l’ont pas lu.

Ma note : 8/10.

EtoileEtoileEtoileEtoile