ReplayReplay

de Ken Grimwood

Points, 360 pages

6,50€

 

Voici l’histoire :


En ce 18 octobre 1988, Jeff Winston se trouve dans son bureau new-yorkais, et écoute sa femme lui répéter au téléphone : « Il nous faut, il nous faut… » Il leur faudrait, bien sûr un enfant, une maison plus confortable. Mais surtout parler. A cœur ouvert.

Sur ce, Jeff meurt d’une crise cardiaque. Il se réveille en 1963, à l’âge de dix-huit ans, dans son ancienne chambre d’université. Va-t-il connaître le même avenir ? Non car ses souvenirs sont intacts. Il sait qui va gagner le prochain Derby, et ce qu’il en sera d’IBM et d’Apple… De quoi devenir l’homme le plus puissant du monde, jusqu’à… sa deuxième mort, et qu’une troisième, puis une quatrième vie commencent…

 

Mon avis :


Avis en demi-teinte sur ce livre autant le début m’a plu autant la fin et le milieu du livre ont été décevant et redondant. C’est donc un avis mitigé, l’idée de départ était pourtant très intéressante mais cela enduit trop de répétitions dans le livre. L’apparition de Paméla redonne un petit coup de frais et relance l’histoire mais pas suffisamment pour que je classe ce livre dans les inoubliables. Je trouve cela dommage tout de même car ce livre avait du potentiel aussi bien dans son style, son écriture ou son sujet original, peut-être en attendais-je trop suite aux excellentes critiques lu auparavant. Je ne regrette quand même pas cette lecture même si j’aurais préférer que le sujet soit plus approfondi.

Ma note : 6/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile