Totto_chanTotto-Chan

de Tetsuko Kuroyanagi

Pocket, 282 pages

6,40€

 

Voici l’histoire :


Tokyo, début des années 1940. Tetsuko, alias « Totto-chan », mène la vie dure à son institutrice qui finit par la renvoyer. Ses parents l’inscrivent alors à Tomoe, petite école éprise de liberté où de vieux wagons font office de salles de classe.

Là-bas, l’expérience de la vie est aussi importante que les leçons. Et grâce à un directeur atypique, Totto-chan réapprend à respecter les autres et à s’estimer elle-même. Elle prend goût à l’étude, assume ses échecs et gagne en autonomie, écrit des haïkus et rêve de danser. Elle comprend aussi ce que sont le racisme et l’intolérance, et découvre la guerre.

En 1945, Tomoe est détruite par les bombardements. Cependant, en quelques années seulement, cette institution pas les autres aura déterminé la vie entière de Tetsuko, aujourd’hui vedette de la télévision japonaise.

 

Mon avis :


Je pense que ce livre et cette école représente un peu l’idéal de chaque enfant qui sommeille en nous. Une école qui nous apprend sans nous montrer réellement qu’elle nous enseigne quelque chose. Une école où les enfants apprennent à leurs rythmes et à leurs façons et je pense que pour moi c’est encore la meilleure façon d’apprendre. Un livre simple court mais touchant. On voit au fil des pages l’attachement et l’importance qu’à eu Tomoe pour la petite fille surtout que cela remonte quand même à loin. Je pense qu’aurai tous souhaité avoir une école comme celle-ci. Ce livre délivre aussi de belles leçons de morale, sans prétention aucune et le directeur était vraiment le directeur parfait se souciant plus de ses élèves que de son école ou de sa réputation. Un très beau livre.

Ma note : 8/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile