La_femme_du_VeLa femme du Ve

de Douglas Kennedy

Pocket, 408 pages

6,80€

 

Voici l’histoire :


Jeté hors de chez lui par sa femme, loin de sa fille et renvoyé de son poste de professeur d’université, Harry Ricks n’a plus grand-chose à perdre. Réfugié à Paris, ses seules perspectives sont d’aller au cinéma et de tenir le plus longtemps possible avec ses maigres économies.


Sans le sou, il découvre bientôt, lui l’intellectuel américain, une ville sordide, celles de marchands de sommeil, des clandestins et des combines louches. Aussi, quand il rencontre Margit, femme élégante et sensuelle, il plonge avec délice dans le jeu de séduction dont elle édicte les étranges règles. Un jeu troublant, plein de plaisirs, de mystères, et, ce qu’Harry ignore encore, de dangers…

 

Mon avis :


Un des avantages des livres de Douglas Kennedy c’est que je sais avant même de les avoir lu que je vais les adorer et celui-ci ne déroge pas à la règle. Dès les premières pages on est pris dans l’histoire et surtout dans celle d’Harry Ricks, homme ayant tout perdue suite à une mystérieuse affaire ayant eu lieu entre sa femme et lui.


On apprend au fur et à mesure toute l’histoire et l’ampleur que cela a eu sur sa vie et donc la raison de sa fuite en France. Paris n’est certes pas très joliment décrit mais je pense qu’il faut aussi arrêter de se voiler la face, Paris a aussi ses mauvais côtés et quartiers comme chaque ville et cela ne l’empêche pas tout de même de rester l’une des plus villes du monde.


J’adore le style d’écriture de Kennedy tout est fluide, simple sans fioritures, sans détails inutiles, tout à un sens. Certains pourraient qualifier ces livres de simples romans de gare mais je pense que pour ma part il décrit juste la société telle qu’elle peut être réellement et ne cherché nullement à l’embellir ni à la desservir non plus.



On suit donc le quotidien miteux de cet exilé forcé et surtout tout se pimente et se complique lorsqu’il rencontre cette mystérieuse femme du Vème. Certains éléments auraient pu me laisser une fin inattendu et étrange mais bizarrement je ne m’y suis pas attendu ce qui en fait une fin originale et surprenante pour les fans de la première heure telle que moi. Un Kennedy légèrement différent cette fois mais toujours aussi excellent.

Ma note : 9/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile