La_fille_de_la_nuitLa fille de la nuit

de Serge Brussolo et Gérard Goffaux

Albin Michel, 50 pages environ chacun

12,50€ l'un

 

Voici l’histoire :

 

Elle a survécu par miracle à une balle dans la tête. Dans l'hôpital de Los Angeles où elle se rétablit, on l'appelle désormais Jane Doe. Mais plus personne ne pourra dire qui elle était avant...

 

Mon avis :


Voici une BD intéressante. Tout commence lorsque l’héroïne se fait tirer dessus, une balle en pleine tête. Et au lieu d’être morte, elle survit miraculeusement.

 

On suit son parcours lors de son séjour à l’hôpital et certains éléments dans son comportement et dans son environnement sont plus que troublants.

 

Qui est-elle vraiment ? Pourquoi a-t-on tenter de l’assassiner et a-t-on retenter l’expérience ?

L’intrigue est mise en place dans le premier tome, notre intérêt titillé et on veut en savoir plus sur la passé de Jane Doe.

 

Dans le tome 2, on en apprend plus sur son passé. Mes principaux s’avèrent fondés et même si la BD reste intéressante, je ne vois pas spécialement où veut en venir l’auteur.

 

Je pense que tout cela va nous mener à la découverte du tueur et des raisons de ces nombreuses tentatives de meurtres.

 

Ce second tome suit la continuité de l’histoire et n’enlève ni n’ajoute rien de plus que ce qui est attendu.

 

C’est un dénouement plutôt inattendu que nous offre ce dernier tome. Je ne m’attendais pas à ça et Serge Brussolo sait très bien brouiller les pistes et nous amener à croire exactement le contraire de la réalité.

 

Je ne suis pas une très grande fan des bandes dessinées, je suis plus fan de l’univers du manga. J’accroche plus à la sensibilité que peuvent provoquer leur lecture.

Cependant il m’arrive de tomber sur une BD digne d’intérêt. Et ce fut le cas pour cette trilogie. Elle n’est toutefois pas exempt de tous défauts.

 

Les dessins et les graphismes sont réaliste, réussis, l’histoire bien trouvé (en sachant qu’il s’agissait à l’origine d’un livre) mais je lui reproche cependant l’omniprésence de scènes de nues qui n’apportent rien à l’histoire ou à l’intrigue.

 

Ce n’est peut-être pas la BD du siècle mais elle se laisse lire plus agréablement.

Ma note : 6/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile