Au_paysAu pays

de Tahar Ben Jelloun

Editions Gallimard, 188 pages

16,90€

 

Voici l’histoire :


A quelques mois de la retraite, Mohamed n'a aucune envie de quitter l'atelier où il a travaillé presque toute sa vie depuis qu'il est parti du bled. Afin de chasser le malaise diffus qui l'envahit, il s'interroge sur lui-même avec simplicité et humilité. Il pense à son amour profond pour l'islam, dont il n'aime pas les dérives fanatiques ; il se désole de voir ses enfants si éloignés de leurs racines marocaines; il réalise surtout à quel point la retraite est pour lui le plus grand malheur de son existence. Un matin, il prend la route de son village natal, décidé à construire une immense maison qui accueillera tous ses enfants. Un retour " au pays" qui sera loin de ressembler à ce qu'il imaginait.

 

Mon avis :


J’avais sélectionné ce livre pour l’opération Masse Critique pour m’essayer à un genre nouveau. Je dois dire que ce fut une totale déconfiture. Je n’ai absolument pas accroché. Pour moi ce livre n’est que du bla bla interminable et sans consistance.

 

Je ne connaissais pas cet auteur et je dois dire que pour ma part ce n’était pas une grande perte. Il faut dire aussi que je suis assez difficile lorsqu’il s’agit de littérature française. J’ai déjà du mal à accrocher à l’origine mais là ce fut très très dur d’arriver au bout.

 

Cependant cette critique n’engage que moi et si vous aimez l’auteur ou le résumé, lancez-vous, il vous plaira sûrement plus qu’à moi. D’ailleurs si certains sont intéressés pour un échange faite-le moi savoir.

 

Bref une lecture qui ne me correspond pas et à laquelle on ne m’y reprendra plus.

Ma note : 3/10.

EtoileEtoileEtoile