Ne_tirez_pas_sur_l_oiseau_moqueurNe tirez pas sur l'oiseau moqueur

d'Harper Lee

Livre de poche, 447 pages

8,50€

 

Voici l’histoire :


Alabama, années 1930. La vie qui s'y déroule au ralenti n'a guère changé depuis le début du siècle. C'est là que grandissent, un peu en marge, la très jeune narratrice Scout et son frère aîné Jem. Leur père, Atticus Finch, veuf, avocat de son état, doit sauver de la peine de mort un Noir, accusé d'avoir violé une Blanche. Livre culte dès sa parution en 1960, au cœur de la lutte pour les droits civiques, Prix Pulitzer l'année suivante, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur reste l'ouvrage le plus lu aux Etats-Unis après la Bible.

 

Mon avis :


On m’a proposé de lire ce livre dans le cadre d’une lecture commune et c’est donc avec joie que j’ai apprécié cette proposition.

 

Malheureusement la lecture de ce livre ne m’a pas procuré autant de joie que prévue, au contraire.

 

Je dois avouer que j’attendais beaucoup de ce livre, tant de fois primée et encenser mais la révélation tant attendu ne vu pas au rendez-vous. Et ça croyez-moi ça me désolé un peu.

 

Tout n’est pas mauvais, loin sans faut mais je n’y pas trouvé ce que j’y attendais. C'est-à-dire le procès cité dans le résumé, non celui-ci n’apparaît que très très loin dans le livre et en fin de compte il s’agit plus d’un énième livre sur la condition des gens sudistes qu’autre chose.

 

Certes la plume d’Harper Lee relève grandement le tout mais cela n’empêche pas que je fus quand même plutôt déçue à sa lecture. Probablement car je ne m’attendais pas à cela. Je l’aurais sans doute plus apprécié sur j’avais su à l’avance qu’il s’agissait avant tout de l’histoire d’un père et de ses deux enfants plutôt que du procès d’un homme blanc défendant un homme noire.

 

Autre petit bémol, beaucoup trop d’éléments sont laissé à l’imagination du lecteur et j’ai trouvé aussi que beaucoup de questions restaient sans réponses et c’est vraiment dommage.

 

C’est donc le sentiment de déception qui prime pour cette lecture même si dans l’ensemble, elle n’était pas si désagréable que cela.

Ma note : 6/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile

4282390

PAL 16/142