Et_que_le_monde_poursuive_sa_course_folleEt que le monde poursuive sa course folle

de Colum McCann

Belfond, 435 pages

22€

 

Voici l’histoire :


Sur un câble tendu entre les Twin Towers s'élance un funambule. Un événement extraordinaire dans la vie de personnes ordinaires. Corrigan, un prêtre irlandais, cherche Dieu au milieu des prostituées, des vieux, des miséreux du Bronx ; dans un luxueux appartement de Park Avenue, des mères de soldats disparus au Vietnam se réunissent pour partager leur douleur et découvrent qu'il y a entre elles des barrières que la mort même ne peut surmonter ; dans une prison new-yorkaise, Tillie, une prostituée épuisée, crie son désespoir de n'avoir su protéger sa fille et ses petits-enfants...

 

Mon avis :


Que dire de ce livre. J’ai aimé, oui mais sans plus. Il est bien, intéressant mais ne possède pas ce petit plus qui en ferai un livre exceptionnel et incontournable. Les critiques sont pourtant unanimes, notamment le magasine Lire qui l’a même élu « Livre de l’année ».

 

Cependant, je trouve qu’il possède quelques petits défauts. Premièrement, certains passages sont un peu longs et inutiles. Il manque aussi parfois un peu de vivacité dans les pages. Et le style parfois un petit peu dérangeant. Je m’explique. Dans certains passages, heureusement peu nombreux, on se retrouve avec une phrase de dialogue ou autres sortis de nulle part, n’ayant pas de rapports directs avec ce qu’on vient de lire. La réponse souvent se trouve quelques lignes plus loin. Perturbant quand même mais rare.

 

Après une fois passé ce petit effet de style un peu bizarre, son écriture reste fluide et lyrique. On est facilement entrainé dans l’histoire des personnages dont le fil blanc reste un événement des plus singuliers. Un funambule décide de tenter l’impossible, traverser le World Trade Center sur un fil. Sans aucune protection, ni sécurité. C’est en quelque sorte cet événement qui va servir de fil rouge pour relier les principaux protagonistes de l’histoire. Du moins, tous l’auront vécu directement ou indirectement.

 

On s’attache aux principaux personnages, Corrigan, prêtre particulier mais au grand cœur, qui essaye comme il peut d’aider les prostitués de son quartier. L’arrivée de son frère va cependant changer beaucoup de choses pour lui comme pour son frère. Une vision dure mais juste tout de même.

 

Claire, mère d’un jeune tombé à la guerre. Elle essaye de se reconstruire comme elle peut à la suite de cette mort tragique et dévastatrice. Avec un groupe de femmes dans la même situation qu’elle, elle va réussir petit à petit à exorciser toute sa peine et sa souffrance. Enfouis depuis le jour tragique de l’annonce de la mort de son fils.

 

Des destins qui se croisent et qui se décroisent. Des histoires liés ou pas par des petits évènements tous plus tragiques et tristes les uns que les autres.

 

Beaucoup de noirceurs, de tristesse dans ce livre mais aussi beaucoup de lyrisme et d’espoirs. Un livre qui ne laisse pas complètement insensible mais à qui il manque le petit quelque chose pour en faire un livre vraiment inoubliable. Je n’en regrette pas la lecture et je le conseille car je suis sur qu’il pourra toucher certaines personnes encore plus que moi.

 

Un bon livre, qui remplit très bien toutes les conditions qu’il s’était donné et qui possède le ton juste, malgré des longueurs inutiles.

Ma note : 6/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile