Gokinjo_TGokinjo T.6

d'Ai Yazawa

Delcourt, 174 pages

6,25€

Voici l’histoire :

Le festival de la Yaza-gaku bat son plein. Alors que le défilé de mode commence, Ayumi doit surveiller la salle d’exposition. Elle n’hésite pas à profiter de cette opportunité pour informer Yûsuke de la décision de Mariko. Comment réagira-t-il en apprenant qu’elle souhaite réellement arrêter ses études ?

Mon avis :

Me voici donc à l’avant dernier tome de Gokinjo, ah lala ça va me faire tout bizarre de le refermer pour le dernière fois mais heureusement je me dis que d’autres mangas tout aussi bien m’attendent tels que « Nana », « Sawako », « Paradise Kiss », (où Mikako est présente), « Le sablier » et les deux mangas que je viens juste d’acheter « Comme elles » (T.1 à 6) et tous les tomes sortis de « Shinobi Life ». De bonnes lectures en perspectives.

Revenons donc à ce tome 6 et comme je l’ai dit le tome 6 remonter allégrement le niveau un peu faiblard du cinquième, notamment avec une grande annonce dans la vie de Mikako. Annonce qui va bouleverser son avenir et la pousser à se questionner énormément et à tout remettre en cause. Son travail, sa vie, sa famille, ses amis et Tsutomu.

Dédicace spéciale pour la robe et les dessins de Mikako lors du défilé de mode, elle est tout simplement ma-gni-fi-que !!! Petite note spéciale aussi pour Risa qui rend très bien en star du rock faut dire aussi que ces tenus et sa coiffure s’y prêtent très bien.

Beaucoup d’indécisions mais c’est aussi une décision extrêmement importante et qui aura une répercussion sur sa vie toute entière, que doit-elle choisir, que doit-elle écouter, son cœur ou sa raison. Et puis ce n’est pas toujours évident de choisir surtout lorsqu’il s’agit de son avenir ou de l’amour de sa vie et c’est une décision encore plus difficile lorsque l’on a que 17 ans.

Body-ko refait une petite apparition tandis que les autres membres du groupe apprennent qu’elle est partie définitivement et qu’elle a arrêté pour de bon ces études. Yûsuke se montre plutôt mature malgré le fait que dans ce tome, il soit malade mais fort heureusement pour lui il a une garde malade du tonnerre en la personne d’Ayumi.

On ne voit pas beaucoup les autres personnages dans ce tome, celui-ci étant surtout basé sur la décision de Mikako et ses sentiments. D’ailleurs, elle va même sauter le pas avec Tsutomu mais on a pas vraiment l’impression que cela renforce plus leurs sentiments que cela, notamment parce qu’ils ont tout deux l’impression d’être un boulet pour l’autre.

A la fin de ce volume des grandes questions se posent, quel sera le choix de Mikako, qu’adviendra-t-il de sa relation avec Tsutomu et que font faire les autres personnages de leurs vies. Une conclusion qui je l’espère sincèrement me comblera et m’apportera toutes les réponses à mes questions.

Car je ne vous le gâche pas, Gokinjo vu une véritable révélation et j’ai aimé entrer dans l’univers de tous ces personnages et j’espère vraiment que la fin sera à la hauteur du manga dans sa totalité. Pour que celui-ci devienne un coup de cœur général. La réponse lors de la lecture du prochain tome mais d’ici là le tome 2 de « Journal d’un vampire » m’attend.

Ma note : 9/10.coeur

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile

PS : Pour information les critiques ne sont pas publiés le jour ou le lendemain de ma lecture mais un peu plus tard car je lis beaucoup ce qui fait que j’ai souvent des critiques d’avance (vive la fonction date de publication), ici en l’occurrence une petite dizaine de billets d’avance et comme je ne veux pas noyer mon blog de critiques pour un seul jour, je fais en sorte, sauf cas vraiment exceptionnel, de ne publier qu’un billet par jour. Donc quand vous lirez cette critique, j’aurai déjà fini depuis très longtemps « Journal d’un vampire » et donc il ne faudra pas vous étonnez si vous ne le trouver pas dans la colonne de gauche sous « Lecture en cours ». Bon aller j’arrête là de vous racontez ma vie, je ne voudrai pas vous faire fuir ;)