Gone_TGone T.1

de Michael Grant

Pocket Jeunesse, 585 pages

19€

Voici l’histoire :

Imaginez. En plein cours d'histoire, ils sont en train de prendre des notes quand tout à coup... plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu'il n'y a plus aucun adulte. Comme s'ils s'étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser. Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d'euphorie, les enfants doivent maintenant s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence ! Sam devient malgré lui l'un des responsables de l'organisation mais, bien vite, il va devoir affronter d'autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres.

Mon avis :

Je voulais lire ce livre jeunesse depuis quelques temps déjà, je l’avais repéré lors d’une de mes sorties shopping de livre mais comme il me paraissait un poil trop cher et que je rechigne un peu à acheter des livres grands formats, j’ai attendu. Et par chance ma bibliothèque en a fait acquisition mais même là, patience fut maître mot car j’ai mis beaucoup de temps avant d’enfin finir par l’avoir.

Et maintenant que je l’ai fini cette attente valait-elle vraiment le coup ? Et bien je dirai que oui car j’ai vraiment passé un excellent moment à le lire. Par contre je le dit tout de suite il est bien c’est vrai mais il reste quand même au niveau des ados et ne pousse pas vraiment plus loin que ça quand même.

Car si j’ai pris plaisir à le lire ce ne sera pas forcément le cas pour tout le monde surtout si vous n’aimez pas spécialement la littérature jeunesse. Donc le style est fluide, simple et possède tous les éléments dignes d’un bon livre jeunesse.

L’action est dès plus présentes, on ne s’ennuie pas une seule seconde, par contre je déplore une petite perte de régime à un certain moment du livre mais qui heureusement ne dure que très peu de temps et ne gâche pas le plaisir de la lecture.

Les personnages sont attachants et on aime détester les méchants. Certes parfois certains personnages ou situations sont un poil caricatural mais dans l’ensemble le tout reste bon et très original. Je me suis attaché à deux ou trois personnages du livre, le héros Sam bien sur mais aussi Astrid et Lana.

Astrid parce que j’aime sa personnalité de petit génie et qu’elle est merveilleuse avec son petit frère Pete, d’ailleurs on ne peut aimer Astrid sans s’attacher à lui aussi. C’est vrai, elle a beau être très intelligente, elle n’est reste pas moins normal et à la hauteur des autres.

Lana, surtout pour sa volonté de vivre et son attachement à son fidèle compagnon Pat. Et Sam non pas parce qu’il est le héros mais parce qu’il dégage vraiment quelque chose et comme il n’est pas parfait, il fait des erreurs comme tout le monde et que malgré les événements il n’est perd pas moins son humanité et ses valeurs morale et puis son attachement à Astrid nous donne la petite touche romantique du livre.

Maintenant parlons un peu des méchants, nous avons les bourrins comme j’aime à les appeler, les gros muscles sans cervelle qui ne sont bons qu’à suivre les ordres donnés. Puis il y a les manipulateurs et surtout il y a Caine, Diana et Drake.

Drake pourrait facilement faire partis de la catégorie des gros méchants mais en plus de cela, c’est un vrai sadique et un véritable psychopathe qui se moque complètement de tuer ou de torture pour arriver aux fins de Caine.

Diana est déjà plus complexe mais nullement plus gentille que Drake, certes elle ne torture ni ne tue mais elle est une très grande et dangereuse manipulatrice qui fera tout pour obtenir ce qu’elle veut des gens et les mettre à sa merci.

Et Caine, lui c’est le grand méchant ou le Leader Sans Peur comme aime à l’appeler Diana. Il réunit un tout petit peu les qualités (défauts) de ses compatriotes en y rajoutant une petite pincée de grand pouvoir et d’ambition complètement folle. Il chercher à se faire passer pour un sauveur mais on découvrira très vite ces véritables intentions.

Une belle brochette de personnages qui donne toute sa force au livre car ici plus d’adultes ni d’enfants de plus de quinze ans, donc toutes les responsabilités et les taches leur reviennent et il n’est pas toujours facile de survivre lorsqu’on est encore qu’un jeune ado.

J’ai aimé suivre le cheminement de l’histoire et la fin ne nous laisse aucun doute sur une suite éventuelle que je lirai avec je l’espère tout autant de plaisir que j’en ai eu à lire celui-ci. Un très bon roman qui se lit avec plaisir et nous apporte son lot d’action et de questionnement sur la vie.

Ma note : 8/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile