Toutes_les_familles_sont_psychitiquesToutes les familles sont psychotiques

de Douglas Coupland

10/18, 388 pages

8,60€

Voici l’histoire :

Certaines familles ont le don pour concentrer les cas sociaux. Celle que met en scène Douglas Coupland n’est pas piquée des hannetons. Réunis en Floride à l’occasion du départ pour l’espace d’une des filles, astronaute à la NASA, “les Drummond” basculent dans un délirant psychodrame dans lequel les embrouilles se succèdent à la vitesse d’un TGV. Drogue, alcool, violence, sida, coucheries en tous genres, débats vaseux… cette géniale farce tourne vite à la joyeuse et très touchante parodie d’une famille occidentale moderne, certes outrancière, mais pas complètement étrangère pour autant…

Mon avis :

A l’heure où j’écris cette critique cela fait déjà pas mal de temps que j’ai terminé ce livre hors je n’ai pas encore trouvé ni le temps ni l’envie de rédiger mon billet. Cela ne m’arrive pas souvent mais de temps en temps je perds un peu l’envie d’écrire mes critiques et de donner mon avis sur un livre.

Ici malgré mon manque d’enthousiasme pour le livre je me suis quand même décidé à l’écrire histoire de partager avec vous les souvenirs et les impressions qu’ils m’en restent.

Déjà je n’ai pas spécialement apprécié ma lecture et je dois dire que j’ai grandement plus aimé lire « Hey Nostradamus » que ce livre-ci. Je n’ai pas retrouvé le ton et le style que j’ai aimé dans le livre cité auparavant. Ici j’ai plus eu l’impression de suivre des péripéties se suivant les unes des autres.

On se croirait presque dans une série où à chaque page ou chapitre, il doit se passer quelque chose. La recrudescence des personnages a fait que souvent je me suis perdue et je me suis demandé qui était qui. Poussant même parfois à retourner en arrière histoire de resituer le personnage.

La période dans laquelle je l’ai lu a peut-être aussi joué un petit rôle mais dans l’ensemble je n’ai pas accroché à tel point que j’ai fini par le lire en diagonale histoire de dire que je l’ai vraiment fini.

D’ailleurs rien ne m’a marqué plus que cela puisque aujourd’hui je ne me souviens que de deux ou trois éléments plus ou moins marquant mais pas plus. C’est dommage car j’en attendais vraiment beaucoup plus mais « Hey Nostradamus » restera pour moi un meilleur roman de Coupland.

Après comme je n’en ai lu que deux, je ne peux pas vraiment faire un comparatif total mais si je n’avais qu’à en conseiller un ce ne serait pas celui-ci. Vraiment si « Hey, Nostradamus » m’avait marqué par son style, son sujet atypique et son ambiance, ce livre ne m’a pas touché ou emballé plus que cela et dès les premières pages. J’espère que si vous le possédez vous passerez un meilleur moment mais pour ma part, l’expérience est ratée.

Ma note : 5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoile