No_et_moiNo et moi

de Delphine de Vigan

JC Lattès, 285 pages

14€

Voici l’histoire :

Lou Bertignac a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Les yeux grand ouverts, elle observe les gens, collectionne les mots, se livre à des expériences domestiques et dévore les encyclopédies.
Enfant unique d’une famille en déséquilibre, entre une mère brisée et un père champion de la bonne humeur feinte, dans l’obscurité d’un appartement dont les rideaux restent tirés, Lou invente des théories pour apprivoiser le monde. A la gare d’Austerlitz, elle rencontre No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu’elle.
No, son visage fatigué, ses vêtements sales, son silence. No, privée d’amour, rebelle, sauvage.
No dont l’errance et la solitude questionnent le monde.
Des hommes et des femmes dorment dans la rue, font la queue pour un repas chaud, marchent pour ne pas mourir de froid. « Les choses sont ce qu’elles sont ». Voilà ce dont il faudrait se contenter pour expliquer la violence qui nous entoure. Ce qu’il faudrait admettre. Mais Lou voudrait que les choses soient autrement. Que la terre change de sens, que la réalité ressemble aux affiches du métro, que chacun trouve sa place. Alors elle décide de sauver No, de lui donner un toit, une famille, se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Envers et contre tous.

Mon avis :

Ceux qui me connaissent un peu savent que je ne suis pas une très grande fan de littérature française, d’ailleurs on ne peut pas dire que cette section de mon blog soit vraiment très remplis.

Cependant de temps en temps je me laisse tenter par un ou deux livres, plébiscités par les blogs que je fréquente. « No et moi » fait partie du lot, je ne crois pas avoir lu une seule critique ayant réellement détesté ce livre. Et moi qui ne suis pas fan du genre je peux voir dire que j’ai vraiment aimé ce petit livre.

Dès les premières lignes je suis rentrée dans l’histoire et je me suis attaché à Lou, jeune prodige de 13 ans. Sa rencontre avec No, le pourquoi de cette rencontre et surtout tout ce que cela va engendrer pour Lou, l’impact sur sa vie. Tout ça a fait que j’ai aimé ce livre et que j’ai tourné les pages à une vitesse folle.

Ce livre nous touche mais pourtant il ne sombre pas dans le mélo, il nous offre des émotions vrais, des questionnements pertinents, il n’y a jamais rien qui sonne faux ou déplacer dans ce livre.

Aucun jugement déguisé non plus, pourtant le sujet aurait pu s’y prêter allégrement. Non l’auteur a voulu jouer sur l’aspect humain, l’innocence d’une jeune fille de 13 ans et de comment elle perçoit la vie à travers ses yeux de surdouée adolescente.

Par contre je dois avouer que je sentais une conclusion triste, tout au long du livre, je n’ai pu m’empêcher de penser que tout finirai mal pour l’une ou l’autre et je ne me suis pas trompée. D’ailleurs, je ne crois pas que j’aurai autant aimé ce livre s’il s’était fini d’une manière plus gaie.

Cela n’aurai pas collé et aurai justement sonné faux. C’est une belle découverte que j’ai fait là et je relirai avec plaisir un autre livre de Delphine de Vigan.

Une lecture agréable, courte, qui nous touche malgré tout et peut nous amener à voir d’une manière différente certaines personnes qui peuplent notre quotidien.

Ma note : 7,5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1