La_trilogie_des_Magisters_TLa trilogie des Magisters T.1 : Festin d'Ames

de Celia S. Friedman

Bragelonne, 472 pages

22€

Voici l’histoire :

La magie a un prix : la vie ! Tel est le scandaleux secret des Magisters, qui puisent au hasard dans cette flamme qui brûle en chacun de nous afin d'alimenter leurs sortilèges. Quand le haut roi ordonne à ces sorciers immortels et solitaires de s'unir pour sauver son fils atteint d'une mystérieuse maladie, ce secret est bien près d'être révélé. Car l'agonie du prince prouve que l'un d'eux, quelque part, consume son âme ! Tandis que les Magisters traquent le coupable, quelqu'un d'autre se prépare à faire trembler leur confrérie. Prostituée par sa mère quand elle était enfant, Kamala a appris à la dure les pires leçons que la vie peut dispenser. À présent, sa crinière rousse et ses yeux aux reflets de diamant sont le symbole de sa force et de sa fierté. Résolue à vivre selon ses propres règles, coûte que coûte, Kamala est devenue un être impitoyable, modelé par la misère et la cruauté humaine. Avec l'aide d'un vieil ermite, elle entend être la première femme à maîtriser la sorcellerie. Mais quel prix devra-t-elle payer - et faire payer au monde ?

Mon avis :

Je dois dire qu’en ce moment j’ai vraiment de la chance car tous les livres de fantasy que je lis me plaisent énormément.

Quand je l’ai commencé, je ne m’attendais absolument pas cela mais si j’avais lu une ou deux critiques en vantant ses mérites, je suis toujours un petit peu sceptique mais là je dois dire que toutes ses louanges sont largement méritées.

Dès les premières pages, je me suis laissée entraîner dans l’histoire des Magisters et du Haut Royaume, à tel point que j’ai fini le livre en une journée. Je ne pouvais plus le lâcher, je voulais absolument lire et connaître la suite de l’histoire.

En savoir plus sur les Magisters, découvrir comment aller évoluer Kamala et si elle a allait devenir la première femme Magister. En encore cela n’est seulement que la première partie de l’intrigue car les choses deviennent encore plus sérieuses et intéressante dans les parties suivantes.

Le rythme du récit ne faiblit jamais, l’action reste toujours omniprésente et se laisse entraîner par l’histoire qui va à 100 à l’heure sans pour autant oublier des détails importants.

Ici pas de longues descriptions qui prendraient des pages, non ici tout est justement dosé. Que ce soit les descriptions, l’évolution et les sentiments des personnages ou encore l’intrigue principale.

Kamala est un personnage vraiment charismatique et on prend vraiment plaisir à la suivre. Les autres personnages ne sont pas en reste et j’ai aussi grandement apprécié le jeune prince et la reine qui ne sont pas mal aussi dans leur genre. Une belle palette de personnages haut en couleur qui ne manque pas de charme et d’intérêt.

Le sentiment qui m’habite à la fin de cette lecture c’est que je veux la suite, je veux savoir ce que nous réserve le second tome et comble de la chance, je l’ai justement sur la main et croyez-moi je ne fais pas me faire prier pour le commencer.

Ce premier tome possède vraiment toutes les armes pour en faire le début d’une excellente série, il possède de très bons atouts qui nous poussent à tourner les pages et à nous imprégner de cet univers si particulier.

J’ai vraiment aimé cet univers, la source du pouvoir des Magisters, la manière différente de concevoir la magie et surtout cet ennemi si puissant dont on ne sait pour le moment que très peu de choses.

Par contre le livre joue quand même pas mal sur le thème de la noirceur donc ne cherchez pas trop non plus de la fantasy gentillette, ici les propos sont parfois dures et matures. Ce qui ne me déplait absolument pas d’ailleurs. Rien de bien choquant non plus car là n’est pas le but premier du livre.

Le livre reste ouvert pour la suite et pas mal de questions restent encore sans réponse ce qui nous pousse d’ailleurs à lire très rapidement la suite. Ce qui si le tome 2 est à la hauteur risque de me poser un gros problème puisqu’elle n’est pas encore sortie à ce jour.

Si la suite est à la hauteur du premier tome, cette trilogie se placera sans mal dans mes préférés à ce jour.

Si vous aimez le style, je ne pourrai que vous conseilliez le premier tome de la trilogie des Magisters. Sinon pourquoi pas ne pas tenter pour voir si vous être vraiment rebuter par le style.

En conclusion, un livre qui se dévore, bien écrit, au style fluide et à l’action omniprésente. Une belle découverte qui me conforte dans mon amour de la fantasy.

Ma note : 9/10.coeur 

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile