Apocalypse_B_b_Apocalypse Bébé

de Virginie Despentes

Grasset, 352 pages

19€

Voici l’histoire :

Valentine disparue... Qui la cherche vraiment ?
Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l'adolescente égarée... Les différents personnages se croisent sans forcément se rencontrer, et finissent par composer, sur ton tendre et puissant, le portrait d'une époque.

Mon avis :

J'ai reçu ce livre grâce à Priceminister qui a décidé de faire un petit match amical entre deux grands de la rentrée littéraire. D'un côté nous avions Virginie Despentes avec "Apocalypse Bébé" et de l'autre "La Carte et le Territoire" de Michel Houellebecq. Pour ma part j'ai décidé de lire le livre de Virginie Despentes car le résumé me parlait plus. Et c'était ma foi un bon choix.

C'est la première fois que je lis un livre de Virginie Despentes, c'est donc avec une page blanche de toute opinion que j'ai entamé ce livre. On rentre immédiatement dans le vif du sujet, pas de tergiversations inutiles, on attaque d'emblée. On suit donc les recherches de Lucie, aidée par une personnage fort charismatique du nom de la Hyène, pour retrouver Valentine, jeune fille de bonne famille qui a tout en apparence pour être heureuse mais qui s'avère être une véritable ado à problème. Cette recherche nous amène à rencontrer des gens et des lieux tout à fait différents. L'auteur nous décrit à l'aide de mots juste tout un pan de notre société actuelle.

Tout y passe, les gosses de riches, les drogués, les ados rebelles etc... Des portraits décrit très justement avec le ton qu'il faut, sans jugements ou moralisation. Elle écrit sur la vie, la vraie, sans détour ou faux-semblant. C'est un risque, on y adhère ou pas. On côtoie la déchéance humaine, quelque soit le milieu social. Je pense notamment au père, convaincu de sa réussite littéraire alors qu'il n'est en fait qu'un petit écrivain parmi tant d'autres. Claire, sa femme dont j'ai plus eu le sentiment qu'elle restait avec lui par dépit plutôt que par envie. Et bien sur Valentine dont en sait plus au fil du livre et où l'on peut s'apercevoir jusqu'où peut tomber une adolescente d'aujourd'hui.

Le style de l'auteur est dur, cru, un peu brute de décoffrage sur les bords, on aime ou pas. Mais malgré ces côtés-là on ressent les émotions qu'elle cherche à faire passer, on voit que derrière la plume se cache une vraie psychologie des personnages et que quand elle écrit quelque chose, elle va jusqu'au bout et ne reste jamais à la surface. Toujours un grand sentiment de profondeur et c'est aussi ça qui fait peur car on sent que les évènements décrits peuvent être réels à tout moment et avec n'importe qui.

La fin m'a laissé pantoise, je ne m'attendais pas du tout à cela et cette surprise m'a grandement plu. Elle choque, ne laisse pas indifférent et secoue bien la fourmilière comme on dit. En conclusion, j'ai aimé ma découverte de l'univers de Despentes et je ne tarderai pas trop à y refaire un tour. Je conseille ce livre mais je mets cependant en garde, ce livre est dur, cru et ne plaira pas forcément à tout le monde.

Ma note : 7,5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1

4282390 PAL 105/255







 

http://www.priceminister.com/offer/buy/106381505/apocalypse-bebe-de-virginie-despentes-livre.html