Les_lames_du_Cardinal_TLes lames du Cardinal T.1

de Pierre Pevel

Bragelonne, 304 pages

20€

Voici l’histoire :

Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et son éminence Armand Jean du Plessis de Richelieu gouverne avec lui. Personnalité des plus puissantes et des plus menacées de son temps, le Cardinal doit se garder de tous ceux qui jalousent l'influence qu'il exerce sur le roi, et se prémunir contre les attentats ourdis par les ennemis de la France, au premier rang desquels l'Espagne et sa Cour des Dragons. Car dans cet univers, des intrigues alliant espionnage, politique et sorcellerie menacent de faire vaciller le trône !
Or, en cette nuit de printemps 1633, Richelieu décide de jouer une carte maîtresse et reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un fidèle parmi les fidèles dont le dévouement lui a autrefois valu d'être trahi et déshonoré : le capitaine La Fargue, chef des Lames du Cardinal !
En effet, l'heure est venue de reformer cette élite secrète autrefois dissoute dans l'opprobre et la raison d’État : des combattants hors du commun, une compagnie d'aventuriers, d'espions et de fortes têtes rivalisant d'élégance, de mystère... ou de paillardise, qui ne redoutent aucun danger.

Mon avis :

J’ai eu la chance de découvrir l’auteur Pierre Pevel autour de sa discussion sur le forum de Livraddict. Les propos échangés m’intriguèrent au plus haut point et c’est ce qui m’a poussé à le découvrir à travers ses écrits. Et c’est ainsi que j’ai emprunté le premier tome de ces deux séries.

Comme « Les lames du Cardinal » était les livres proposés par le forum, c’est par eux que j’ai décidé d’entamer ma lecture. Si je n’ai eu aucun mal à me faire au style de l’auteur ni à rentrer dans l’histoire, ce sentiment s’est peu à peu effriter au fil de ma lecture. Vers le milieu, j’ai eu plus de mal à suivre.

En effet, le prolifération de personnages et le passage de l’un à l’autre m’a un peu perturbé et ne m’a pas aussi permise de m’attacher à l’un des protagonistes en particulier. S’ils ne sont pas inintéressant ou essentiel pour l’histoire, j’aurai quand même souhaité que le livre ne possède qu’un seul ou deux narrateurs au maximum.

Passez cet inconvénient, la plume de l’auteur est fluide et on rentre facilement dans son intrigue de capes et d’épées. La fantasy et l’historique se marrie bien à l’intrigue. D’ailleurs si vous n’aimez pas trop le style, le livre risque de vous déplaire aussi sur ce point.

Ce livre possède des qualités indéniables notamment son histoire et son univers original mais le fait de perdre trop souvent le fil et de chercher qui est qui m’a grandement perturbée au point d’arriver à hacher ma lecture sans être encore plus perdue.

Au final ma lecture me laisse un sentiment aigre doux. J’ai aimé l’univers, le style et la plume de l’auteur. L’histoire est intéressante et ne manque pas d’actions mais le fait d’avoir trop de personnages et de switcher trop souvent entre eux à entacher mon plaisir de lecture et me laisse au final prise entre deux feux.

Je compte lire prochainement « Ambremer » et j’espère qu’avec cette saga, je me ferais un avis plus définitif sur monsieur Pevel. A savoir si je lirai la suite, oui probablement, mais ce ne sera pas pour tout de suite.

Ma note : 6,5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1