Concerto à la mémoire d'un ange

Concerto pour la mémoire d'un ange

d'Eric-Emmanuel Schmitt

Le livre de poche, 224 pages

6,50€


Voici l’histoire :

Quel rapport entre une femme qui empoisonne ses maris successifs et un président de la République amoureux ? Quel lien entre un simple marin et un escroc international qui vend des bondieuseries usinées en Chine ? Par quel miracle une image de sainte Rita, patronne des causes désespérées, devient-elle le guide mystérieux de leurs existences ? Quatre histoires liées entre elles. Quatre histoires qui traversent l'ordinaire et l'extraordinaire de toute vie. Quatre histoires qui creusent cette question : sommes-nous libres ou subissons-nous un destin ? Pouvons-nous changer ? Concerto à la mémoire d'un ange est suivi du Journal tenu par Eric-Emmanuel Schmitt durant l'écriture.

Mon avis :

J’inaugure donc avec ce recueil de nouvelles ma nouvelle section « Brèves de lecture ».

J’avais vraiment été convaincue par « La rêveuse d’Ostende », un peu moins par « Odette Toulemonde » et pas du tout par celui-ci. Il n’y a pas une nouvelle qui m’a marqué, touché ou que j’ai aimé plus qu’une autre.

La première n’était pas trop mal, je l’admets d’ailleurs c’est un peu à cause d’elle que j’ai pensé que ce recueil serait bon, mais les nouvelles suivantes ont diminué mon intérêt au fil des pages déjà pas nombreuses. Mention spéciale à celle sur la femme du président qui m’a vraiment ennuyée tout au long.

On retrouve la patte de l’auteur avec son style très lyrique mais cela n’a pas suffit pour que ce recueil vaille la peine d’être chroniqué plus en longueur. Je pense que même les fans de l’auteur seront plus ou moins d’accord avec moi sur le fait que ce n’est pas son meilleur.

En conclusion si vous voulez lire des nouvelles d’Eric-Emmanuel Schmitt tenté plutôt « La rêveuse d’Ostende » qui elle m’a vraiment fait rêver (c’est le cas de le dire). Une déception donc.
Ma note : 5,5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1

PS : Je vous l’avais dit que ce serait vraiment un avis très succincts histoire de dire « j’ai lu ce livre mais je n’ai pas spécialement envie de le chroniquer. »


Le Tour des genres en 365 jours

Section Contemporaine

 1/2