Chroniques de la fin du monde TChroniques de la fin du monde T.1 : Au commencement

de Susan Beth Pfeffer

Pocket Jeunesse, 390 pages

17,50€

 

Voici l’histoire :

Enfin c'est le grand soir : l'astéroïde dont tout le monde parle va percuter la Lune ! Familles, voisins, amis, tous se rassemblent pour observer le phénomène. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. L'impact a été si violent que la Lune a dévié de son orbite et s'est rapprochée de la Terre. Peu à peu tout se dérègle... L'électricité puis l'eau sont coupées et les vivres commencent à manquer. Miranda et sa famille vont devoir accepter que la vie telle qu'ils la connaissaient a disparu à jamais.

Mon avis :

Cela faisait déjà quelques temps que je souhaitais découvrir ce livre suite aux excellentes critiques que j’en ai lu sur la blogosphère. Cependant il a mis le temps avant enfin sortir de ma PAL et après plusieurs repoussages indépendants de ma volonté j’ai enfin pu le commencer.

Et je dois dire que si j’étais très impatiente de le lire, j’étais aussi très inquiète à l’idée de ne pas apprécier ma lecture et d’en être déçue. Et bien ce ne fût absolument pas le cas. Ce livre est juste une petite bombe en puissance. Une fois qu’on l’entame il nous est impossible de le lâcher.

Je dois dire que je ne m’attendais pas du tout à cela, à lire un livre aussi puissant, aussi bouleversant. C’est vraiment un livre traitant de la fin du monde et tout que cela implique pour l’humanité quel qu’elle soit.

La plume de l’auteur est tellement efficace que j’ai ressenti toutes les émotions de chacun de ses personnages. J’ai vécu cette fin du monde avec eux, avec Miranda surtout, qui porte à merveille ce livre sur ses épaules. Il faut dire que les températures extérieures m’a aidé encore plus à me faire une idée du calvaire qu’à du ressentir Miranda au fur et à mesure de l’histoire.

L’idée d’écrire le livre du point de vue de Miranda à travers son journal intime nous permet une immersion encore plus grande et donc un ressenti plus profond. On suit ses espoirs, ses peurs, sa faim et le découragement qui la guette au fur et à mesure de l’histoire.

L’isolement de Miranda et de ses familles nous offre aussi une perspective différente que si l’histoire se passait dans une grande ville, comme c’est le cas apparemment dans le second tome. On voit les choses différemment et les conditions de vies sont vraisemblablement plus difficiles et compliqués dans une petite bourgade. Un point supplémentaire à rajouter à l’ambiance du livre.

Ne chercher pas trop de notes positives dans cette histoire car il s’agit quand même de la fin du monde et il est donc difficile de trouver des passages vraiment gai ici. Mais malgré cela j’ai continué à tourner les pages jusqu’à arriver au dénouement final. Un final plutôt calme, pas comme je m’y attendais mais finalement je l’ai bien aimé.

Ce livre nous fait réfléchir et nous remettre en question sur certains aspects de notre vie que nous croyons acquis. Une belle leçon d’humanisme et une vision très concrète et réelle de l’humanité face à la catastrophe et au chaos.

En conclusion ce livre est un véritable coup de cœur pour moi, j’ai adhéré du début jusqu’à la fin. Si le livre avait eu quelques chapitres supplémentaires cela ne m’aurait pas du tout contrariée bien au contraire. Et cela malgré l’ambiance assez glaciale du livre. A croire qu’il ne fait pas assez froid chez nous.

Je lirai sans aucun doute le tome 2 que je possède dans ma PAL même si les personnages ne sont pas les mêmes apparemment mais bon à priori les échos lus dessus sont tous aussi bons, alors pourquoi se priver.

Ma note : 9/10.coeur

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile

 

Le Tour des genres en 365 jours

Section Fantasy/SF/Fantastique

2/2

jeunesse1

15/20