La confrérie de la dague noire TLa confrérie de la dague noire T.2 : L'amant éternel

de J.R. Ward

Milady, 512 pages

8,20€

 

Voici l’histoire :

Une guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d'entre eux, car il est victime d'une terrible malédiction : son démon peut s'éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l'entourent.

Pourtant, lorsqu'il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut.

Quant à Mary, atteinte d'un mal incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n'est à ses yeux qu'une douce illusion. Tout va changer lorsqu'elle rencontrera les guerriers de la Confrérie... et surtout Rhage.

Mon avis :

Cela faisait déjà quelques temps que je souhaitais reprendre la lecture de la confrérie, cependant il y avait toujours d’autres livres encore plus tentants à découvrir auparavant et petit à petit, ce second volume s’est caché au milieu de ma PAL. Prise d’une soudaine envie de changements je me suis décidé à l’en faire sortir histoire de voir ce que nous réservait l’auteur dans le tome 2.

La lecture du premier volume avait été intéressante mais je n’avais eu le coup de cœur que j’ai eu pour de nombreuses autres séries du même genre. Cependant la mythologie autour de ses vampires m’avait suffisamment plu et passionnée pour que je me décide à me procurer la suite. Et même si à peu près un an s’est passé avec que je le lise je ne regrette pas d’avoir persévérer dans la saga.

Ici nous changeons complétement de narrateur et faisons la connaissance de Mary et de Rhage. Mary est une jeune femme simple mais atteinte d’une grave maladie qui ne lui laisse plus que quelques mois, voire années à vivre. Rhage fait quant à lui partis de la dite Confrérie mais possède en lui une malédiction qui l’empêche de profiter de sa vie de vampire comme il l’entend.

L’auteur ne fait pas forcément dans la subtilité mais c’est aussi ce que l’on aime chez elle. Rhage doit assouvir ses envies de sexe ou de combat pour ne pas se transformer en une énorme bête, proche d’un dinosaure et d’un lézard géant. Cependant sa rencontre avec Mary va tout changer pour lui car va lui faire ressentir des choses comme jamais auparavant.

Mary est une personne fragilisée aussi bien par son passé que par sa maladie, mais par le plus grand des mystères va se retrouve plus qu’attiré par le séduisant Rhage. Pour une fois j’ai trouvé que l’héroïne ne se donnait pas trop facilement, ce qui n’avait pas été le cas pour Beth dans le tome précédent. Elle résiste et repousse Rhage et ses avances à plusieurs reprises même si ce n’est que pour mieux lui céder après bien entendu.

On reprend plus ou moins les mêmes ingrédients qui fonctionnaient parfaitement dans le premier tome, en y apportant quelques petites améliorations notables tel que le développement sur la confrérie et ses actions. Les scènes de sexe sont toujours aussi présentes mais lorsque l’on ouvre un livre de la confrérie, nous savons parfaitement à quoi nous attendre aussi.

Un second tome à la hauteur du précédent et même meilleur que le précédent. Plus d’éléments entourant la confrérie nous sont révélés, on fait aussi la connaissance de Zadiste et Bella, les personnages centraux du prochain volume. D’ailleurs la suite promet d’être fort prometteuse. Les personnages secondaires sont aussi un peu plus développés. Butch, Viszs et toute la clique. Il ne s’agit plus que d’un personnage et de sa belle mais bien d’une confrérie.

Si au départ j’ai eu une petite appréhension concernant le personnage de Rhage et son couple avec Mary, celles-ci ont vite disparus pour laisser place à d’agréables moments de lecture et puis je dois dire que j’aime déjà sans vraiment le connaître le personnage plus que torturé de Zadiste.

Je pense pouvoir dire sans trop m’avancer que je lirai le tome 3 au plus vite histoire de garder suffisamment d’éléments de l’histoire en tête et surtout afin de pouvoir approfondir le personnage de Zadiste.

Ma note : 7,5 /10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1

Le Tour des genres en 365 jours

Section Inavouable

1/2