LéviatempsLéviatemps

de Maxime Chattam

Pocket, 570 pages

8,40€

 

Voici l’histoire :

A trop désirer la mort, on finit par trouver pire......Paris, 1900. Guy de Timée, romancier à succès, vit pourtant dans les combles grinçants d’une maison close. Du jour au lendemain, il a tout plaqué : femme, enfant, amis, réussite, et a décidé de se lancer dans un roman policier qui le plongerait dans les bas-fonds de la civilisation. Il veut être confronté au sang et à la violence. Cette mort qu'il désire tant approcher va surgir au milieu de la nuit en la personne de Milaine, jeune prostituée assassinée dans des circonstances particulièrement étranges. Et si elle n’était pas la première ? Qui rode dans les rues de la capitale, dans l’ombre de l’Exposition Universelle ? Quel est le sombre dessein de ce tueur de femme ? Guy va tenter de le découvrir, en compagnie de la mystérieuse Faustine, de l’inspecteur Perotti et d’Yoshito, un sumo japonais déshonoré…Des cercles ésotériques de Paris aux merveilles de l’Exposition universelle, il va peu à peu mettre à jour un terrifiant secret, celui qui fascine tout homme depuis la naissance de la civilisation : le contrôle du temps.

Mon avis :

Il y a déjà quelques années que je suis fan des livres de Maxime Chattam et ceci depuis son excellente trilogie du Mal. S’il y a eu des hauts et des bas dans mes lectures je n'ai jamais perdu mon goût de découverte pour ces thrillers et je suis toujours aussi impatiente de les entamer.

Avant de l'entamer je dois admettre que j'avais une petite appréhension car je ne suis pas forcément très fan des thrillers sur fond historique. Ici l'histoire se situant dans les années 1900 j'ai eu un peu peur d'être perturbée mais c'était sans compter sur le talent de Maxime Chattam.

Dès les premières lignes je me suis laissée emporter par l'univers, l'ambiance et l'atmosphère de l'histoire. J'ai ressenti un dépaysement tout en y retrouvant tous les éléments que j'aime dans les thrillers de notre époque. D'ailleurs parfois mis à part certains éléments le contexte temporel disparaissait complètement pour ne laisser place qu'aux évènements en eux-mêmes.

J'ai aimé plonger dans le Paris des années 1900 avec ses mœurs et habitudes si particulière. Vivre l'émergence de l'industrialisation petit à petit et l'avancée des découvertes de toutes natures. Je pense sans conteste que l'ambiance présente ici est l'un des éléments essentiels qui m'ont fait autant apprécier ma lecture.

Les personnages sont profond, recherchés et surtout atypique. Ce n'est pas tous les jours que l'on suit comme équipe un écrivain et une courtisane. Guy est donc écrivain en quête de sujet, de renaissance et pour cela il a quitté femmes et enfants pour se réfugier dans une maison close. Faustine est une courtisane de grande beauté qui peut s'offrir le luxe de choisir ses clients et d'en refuser d'autres. Un duo avec des débuts laborieux mais leur quête de vérité les conduiront dans les endroits les plus sordides et variés.

Maxime Chattam possède un don pour toujours d'écrire avec justesse et brio la noirceur de la nature humaine. Ici il va toujours plus loin mais toujours avec une plume bien dosée. Le rythme de l'histoire peut paraître un peu long mais finalement une fois que nous sommes rentrés dans l'intrigue tout s'efface pour ne laisser place qu'à des agréables moments de lecture.

J'ai été conquise par cette histoire, je ne me suis pas doutée une seule seconde de l'identité de l'assassin même si celle-ci m'a légèrement déçue dans le sens où ce n'étais pas vraiment ce à quoi je m'attendais. Mis à part ce petit détail le livre a fait carton plein pour ma part.

En conclusion nous sommes en présence d'un excellent Chattam qui a tenu toutes ses promesses. J'ai hâte de retrouver Guy et Faustine dans leur prochaine enquête. Je n'ai plus qu'à patienter jusqu'à sa sortie en poche.

Ma note : 8,5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1