ParadiseParadise

de Simone Elkeles

La Martinière, 348 pages

13,90€


Voici l’histoire :

Un accident de voiture lie le destin de Maggie à celui de Caleb, le garçon qui l'a renversée. Malgré la culpabilité et la rancune, pourront-ils se reconstruire et se pardonner ? Condamné pour avoir renversé Maggie alors qu'il conduisait en état d'ivresse, Caleb Becker rentre chez lui, à Paradise, après avoir purgé sa peine. Quant à Maggie, elle sort tout juste de l'hôpital, où elle vient de subir une longue rééducation. Les deux jeunes gens veulent s'éviter mais Paradise est une toute petite ville. C'est plus fort qu'eux : le destin les a réunis et, petit à petit, leur amitié naissante se transforme en romance. C'est sans compter sur l'ex petite amie de Caleb, qui n'a pas l'intention de laisser le garçon lui échapper...

Mon avis :

Si vous suivez un tout petit peu mon blog, vous savez forcément que la première saga sortie en France de l’auteur fut un véritable coup de cœur tout au long de ses trois tomes et que je suis devenue fan de sa plume et de ses belles histoire d’amour. Si j’ai mis autant de temps avant d’entamer la saga Paradise, c’est déjà tout d’abord car je voulais finir celle d’Irrésistible Alchimie avant et surtout car je voulais attendre la sortie du second tome. Pourquoi me direz-vous, tout simplement car je savais d’avance que je ne serais pas déçue ici. Et une fois encore ce ne fût pas le cas.

Nous suivons ici une fois encore une histoire à deux voix, c’est un peu la marque de fabrique de l’auteur, celle de Caleb et de Maggie. Caleb était un jeune homme sans histoire jusqu’à une nuit tragique où il commit l’irréparable et renversa en état d’ivresse sa voisine et meilleur amie de sa sœur Maggie, la laissant avec de graves séquelles. Au début du livre, il retourne à Paradise après avoir purger sa peine dans un pénitencier pour délinquants juvéniles. Il va très vite s’apercevoir que son ancien quotidien est bien loin de lui et que beaucoup de choses ont évolué en son absence. Déjà sa sœur pour commencer qui a virer gothique, ses parents qui se voilent complètement la face et ses amis qu’il a bien du mal à comprendre à nouveau. Et puis surtout il y a Maggie, qui se refuse à lui pardonner et ne peux supporter sa présence, alors qu’il souhaite juste tourner la page et continuer à avancer.

Et puis nous avons Maggie, qui au bout d’un an peine encore, malgré ses très nombreuses séances de rééducations, à retrouver un usage quasiment normal de sa jambes. Ses cicatrices lui font honte et son accident à créer un très grande vide autour d’elle et elle se retrouve donc seule à devoir affronter son retour au lycée. Seule perspective joyeuse pour elle, son futur transfert pour l’Espagne. Même si la fuite n’est pas la meilleure solution, Maggie pense qu’un nouveau départ lui fera du bien, loin de Paradise et de tous ces mauvais souvenirs. Le retour de Caleb va tout bouleverser et elle va, en plus de continuer à boiter, devoir faire face à son bourreau.

En dressant ce portrait de nos deux personnages, on se demande bien comment ils pourraient finir par s’entendre, voir même s’aimer mais c’est là la grande magie de l’écriture de Simone Elkeles, elle nous emmène où elle veut et on finit toujours pas s’attacher à ses personnages et à vibrer en même temps qu’eux. Pourtant ce n’était pas gagner pour moi au départ, notamment avec Caleb. J’avais très souvent envie de le secouer au début du livre et de lui dire d’arrêter d’être aussi égoïste envers Maggie, il lui a fait vivre un enfer et il s’étonne qu’elle ait peur de lui.

J’ai eu beaucoup moins de mal avec Maggie, qui malgré toutes ses dures épreuves essaie malgré tout ne pas se poser en victime et essaie coute que coute de continuer à avancer et à rêver même si quelques obstacles vont malheureusement se trouver sur son chemin. Elle a une belle relation avec sa mère et son attachement pour la mère de l’employeur de sa mère.

L’écriture de l’auteur est toujours aussi fluide et c’est toujours un plaisir de passer d’un personnage et d’un point de vue à un autre. Je n’ai pas grand-chose à lui reprocher, l’histoire est belle, on s’attache aux personnages, on rit, on pleure, on aime avec eux. Bref on ressent chacune de leurs émotions. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la manière que l’auteur a choisie pour les amener à se rapprocher l’un de l’autre.

Une très belle histoire qui se dévore, même si elle reste très convenue malgré tout, mais c’est aussi ce qui fait son charme d’ailleurs. J’aurais peut-être souhaitée une fin légèrement différente mais en tout cas j’ai vraiment hâte de faire pour « Retour à Paradise ».

Ma note : 8,5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1

 

romancebadge

LUS : 09/20