Black Rain TBlack Rain T.1

de Chris Debien

Flammarion, 318 pages

15€

 

Voici l’histoire :

Adam a 17 ans, il aime les mangas, ses amis et les films d'horreur, mais il est "différent". Il est ce qu'on appelle un schizophrène. C'est pour cette raison qu'il a intégré le Centre et participe au programme Reset, une méthode thérapeutique révolutionnaire, créée par le professeur Grüber.

Durant les séances, il est plongé dans l'Inside, un endroit où les rêves et la réalité se confondent. Mais ces plongées dans les méandres de son esprit dérapent et d'inquiétants phénomènes commencent à se manifester. Comment savoir si les meurtres auxquels il assiste ne sont pas le fruit de son imagination ?

Mon avis :

Lorsque le blog Bookenstock a parlé du mois de Chris Debien et de son livre « Black Rain » j’ai tout de suite vu une occasion de découvrir un nouvel auteur et d’approfondir l’univers de la SF qui reste encore que trop peu présente sur mon blog. Il faut dire que ce n’est pas nécessairement mon style de prédilection mais le changement a du bon parfois.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais il y a des livres où rien que le titre présage déjà un bon moment, ajouter à cela une couverture très bien dessiné et une quatrième de couverture nous en donnant un résumé alléchant et me voici lancée dans l’aventure « Black Rain ».

L’histoire commence donc avec Adam et Vince, deux amis, plongés dans un monde, appelé « Inside », dès plus mystérieux et dangereux. Où la pluie qui tombe est aussi noire que les ténèbres et où toute notion de joie et d’espoir semble avoir disparus. Le décor est sombre, grisâtre, très antipathique, il ne semble pas y avoir une nuance de beauté ou de lyrisme ici.

Dès les premières pages, on plonge dans cet univers si particulier, si dur et cruel. On découvre les nouvelles facettes de cet univers en même temps que les deux jeunes gens et y découvre un envers du décor dès plus terrifiant et dangereux pour eux.

On ressent tout de suite qu’il ne s’agit pas d’une « virée » ordinaire pour eux car ils vont devoir faire face à des dangers et des situations inconnus, au péril de leurs vies. On suit cette course-poursuite pendant une grande partie de l’épisode 1. Bons nombres de questions nous viennent à l’esprit. Qu’est-ce que l’Inside ? Est-ce le monde réel ou une invention des deux garçons suite à leur maladie mentale ? Tous ces évènements arrivent-ils vraiment ? Et qui est cette mystérieuse jeune femme qu’Adam aime appeler sa Yuki-Onna et quelle est son véritable rôle dans tout ça ? Si la plupart de nos questionnements trouvent une réponse au fil de notre lecture, certains petits points de détails peuvent manquer. Je pense notamment à l’envers du décor. Nous savons que nous sommes dans le futur mais il est dommage de ne pas l’exploiter plus pour nous en décrire toutes les technologies présentes et celle notamment qui a permis de créer le programme Reset.

J’ai trouvé le concept de base très intéressant, la création d’un programme informatique afin de traiter les maladies mentales. J’ai aussi totalement adhéré aux dérives présentes dans ce premier tome et toutes les conséquences futures que cela va engendrer pour toutes les personnes faisant partie de ce programme Reset.

Si le début est un peu déstabilisant, par le fait que nous sommes lâchés comme ça dans l’Inside, sans préambule, j’ai très rapidement pris mes marques dans l’univers sombres et tortueux de l’auteur. Ici les pointes d’espoir ne sont que très peu présentes et tout au long de notre lecture un sentiment de malaise, d’oppression ne nous quitte pas. On apprécie notre plongée dans cette atmosphère sinistre et tortueuse. Les personnages très atypiques renforcent ce sentiment d’avoir lu un livre différent et sortant des sentiers battus.

Petite mention spéciale à l’objet livre en lui-même qui renferme de très beaux dessins à l’intérieur et une mise en page accentuant l’effet d’oppression et noirceur de l’histoire.

En conclusion, j’ai apprécié ma première découverte de l’Inside et j’ai vraiment hâte de pouvoir échanger avec l’auteur au mois de mars afin de découvrir tous les à-côtés du livre. Une bonne histoire qui se lit bien, à condition d’aimer les ambiances lourdes, pesantes et inquiétantes bien sûr. En tout cas j’ai hâte de lire la suite, histoire de découvrir ce que nous réserve l’auteur pour la suite des aventures d’Adam et ses amis.

Je remercie encore grandement les éditions Flammarion et le blog Bookenstock pour m'avoir permise de découvrir un nouvel auteur et un très bon livre.

Ma note : 8,5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1