7 ans après7 ans après

de Guillaume Musso

Pocket, 498 pages

7,80€

 

Voici l’histoire :

Un divorce les avait séparés…

… le danger va les réunir

Après un divorce orageux, Nikki et Sebastian ont refait leur vie, très loin l’un de l’autre. Jusqu’au jour où leur fils Jeremy disparaît mystérieusement.

Fugue ? Kidnapping ?

Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autre choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans.

Contraints d’unir leurs forces, ils s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais…

Mon avis :

Lire un livre de Guillaume Musso a toujours été pour moi jusqu’à présent source d’un grand plaisir. Même si je sais que ce n’est pas de la grande littérature et qu’il est souvent considéré comme un auteur de roman de gare, cela n’a jamais eu beaucoup d’importance pour moi. Lorsqu’un de ses nouveaux romans sort en format poche, je ne peux pas m’empêcher de me précipiter dessus pour le lire et celui n’a pas fait exception.

L’un des gros avantages aussi d’un livre de l’auteur c’est qu’il ne fait jamais long feu chez moi et généralement en deux jours je l’ai fini. Il faut dire que généralement les chapitres ne sont pas très longs et qu’ils se lisent bien. Une fois de plus ici, cela a été le cas et en moins de deux jours quasiment je l’avais fini.

Cependant je n’ai pas eu ici de coup de cœur, au contraire j’ai même été déçu par l’histoire, ce qui est quasiment une première pour moi. Lorsque l’intrigue a été installée, c’est-à-dire l’enlèvement de Jeremy, le fils de Nikki et Sebastian, certains points de détails m’ont dérangés et ont fait que finalement j’avais déjà deviné le fin mot de l’histoire dès le début. Il faut dire que les ficelles présentes dans le livre sont tellement grosses que pour les amateurs de thrillers ou de films policiers, l’intrigue se devine très aisément.

Même si j’ai malgré tout continué ma lecture avec plaisir, une fois qu’on a deviné le pot-aux-roses, l’intérêt décroit souvent petit à petit et se fut un petit peu le cas. Même si le petit rebondissement final n’était pas forcément très attendu, le reste a été trop classique et évident pour moi.

Je n’ai pas non plus réussi à m’attacher autant que je l’aurais voulu aux personnages de Nikki et Sebastian. Je les ai trouvés beaucoup plus ternes et fades que les précédents personnages de l’auteur. Seule Nikki avec sa personnalité un petit peu plus sauvage et rebelle, a trouvé petit peu plus grâce à mes yeux.

Et tout cela est sans mentionner la fin trop brutale, qui laisse un sentiment d’inachevée avec des questions qui restent sans réponses. J’en attendais plus mais malheureusement, je n’ai pas obtenu ce que je voulais avec ce livre. Cela ne m’empêchera pas de continuer à vouloir dévorer les prochains romans de l’auteur, mais maintenant je sais qu’il peut de temps en temps, être en dessous de mes attentes.

Ma note : 6,5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1