Indécent

Indécent

de Colleen Hoover

J'ai lu, 282 pages

13,90€

Voici l’histoire :

Après la mort de son père, Layken part s'installer dans le Michigan avec sa mère et son frère. Seulement âgée de 18 ans, elle est malgré tout considérée comme un roc par sa famille. Sa rencontre avec Will change tout, surtout que des obstacles se dressent devant eux.

Mon avis :

Parlons tout d'abord du détail qui fâche : le titre et la couverture de ce livre. Je ne sais pas vraiment ce qui est passé par la tête des éditions J'ai lu mais ni l'un ni l'autre ne correspond à son contenu. Pire je trouve que cela le désert complétement. Lorsque je l'ai vu pour la première fois dans les rayons, l'emplacement choisi ne m'a décidément pas tenté de le prendre en main. Son titre encore moins puisqu'il me faisait penser aux autres titres du nouveau genre en poupe en ce moment. Attention, je n'ai rien contre cette littérature puisqu'il m'arrive d'en lire aussi sauf que sa prolifération et les thèmes répétitifs commencent un peu à me lasser et de ne me donne pas forcément envie d'en acquérir un dès sa sortie. Bref tout ce pavé pour dire que il s'agit là d'une erreur car si je n'avais pas lu d'avis positif dessus sur la blogosphère jamais je ne l'aurai eu entre les mains et je serais passée à côté d'une excellente lecture.

J'ai fait en sorte de ne pas lire le synopsis qui spoile une grosse partie de l'histoire et ne me suis basée que sur celui présent dans mon billet et sur l'avis de certaines bloggeuses. Donc la seule chose que je savais au départ c'était que l'héroïne avait perdu son père l'obligeant à déménager et que ce livre contenait du slam. Je reviendrai un petit peu plus tard sur la partie slam car nous allons d'abord nous intéressait aux personnages du roman.

Nous avons donc Layken (prénom singulier dont vous trouverez l'explication dans les premières pages) qui après la mort de son père se voit contrainte de déménager dans le Michigan faute de moyens. Du haut de ses dix ans cette nouvelle ne l'a réjoui absolument pas car elle a l'impression d'augmenter sa douleur face à la perte qui la touche. Dès les premières pages les mots de l'auteur ont su me toucher, trouver un écho en moi notamment à cause d'une petite barrette violette par exemple. C'est rare que cela arrive aussi tôt dans une lecture mais cela n'augurait que des bonnes choses pour la suite. Sentiment qui s'est renforcé au fil des chapitres.

Puis nous faisons aussi la connaissance de Will, son charmant voisin et son petit frère de neuf ans. Bon bien sûr il répond à quelques petits clichés mais ceux-ci sont très vite balayés face à sa personnalité et sa passion, le slam. Je me demandais sincèrement sur l'auteur arriverait à réussir le tour de force d'intégrer du slam dans son livre sans que cela tombe à plat et ce fût le cas. Tous les slams présent dans le livre sont magnifiques, bien trouvés et apportent réellement quelque chose à l'histoire. Ils ne sont pas là pour faire beau mais pour exprimer d'une manière différente certaine des émotions des différents personnages du livre. Certains peuvent faire sourire mais la plupart trouvent un écho et nous touchent sans même que nous le réalisions vraiment.

L'auteur a pris le parti de nous raconter une histoire de vie et d'amour mais en n'en prenant pas forcément que les bons côtés car après tout celle-ci n'est jamais un long fleuve tranquille. On passe à travers un panel d'émotions différentes tout au long des pages. De la joie à l'amour, à la colère, à la tristesse et mêmes aux pleurs. Malgré le format très court du roman, Colleen Hoover réussi à nous toucher, à nous émouvoir et à nous emporter exactement là où elle le souhaite. Ses personnages possèdent une vraie force notamment Layken qui correspond exactement à l'idée qu'on se fait d'une jeune femme de dix-huit ans confrontée à ce genre de situations. Ses réactions sont justes, cohérente. On ressent et souffre avec elle et cela n'en rend notre lecture que meilleure encore.

Le livre est court, moins de 300 pages mais malgré cela on s'immerge complétement dedans et notre seul regret est de devoir le fermer aussi vite. Son histoire et ses personnages ne souffrent pas de ce format si restreint, bien au contraire. On en ressent chaque émotion encore plus intensément.

Je pense que vous l'aurez compris, j'ai adoré ce roman qui m'a serré le cœur à de nombreuses reprises. A part le fait de l'avoir lu aussi vite et l'erreur pour son titre et sa cover, je ne lui trouve pas de défauts particuliers. Il a répondu à toutes mes attentes et tellement plus encore. Je pense suivre de près Colleen Hoover car sa plume est efficace et j'ai hâte de lire son autre roman qui sortira bientôt.

Pour conclure, une belle histoire, triste par moment il est vrai mais que plus belle encore à cause de cela. Ne vous fiez donc pas à son titre ni à sa couverture, ce petit roman en vaux vraiment la peine et s'inscrit dans la veine de livre YA/NA de très bonnes qualités.

Ma note : 8,5/10.

Etoile (g)Etoile (g)Etoile (g)Etoile (g)Etoile (g)Etoile (g)Etoile (g)Etoile (g)Etoile 1 (g)