La_mort_en_faceLa mort en face

de Cody McFadyen

Pocket, 600 pages

8,10€

Voici l’histoire :

Sarah, seize ans, un pistolet sur la tempe, menace de se suicider si l'agent Smoky Barrett ne vient pas lui parler. A côté d'elle gisent dans le sang les cadavres éventrés de sa famille adoptive. Traumatisée par les meurtres de sa fille et de son mari, Smoky avait décidé de prendre du recul, peut-être même de quitter le FBI. Elle va pourtant répondre à l'appel désespéré de Sarah : celle-ci se dit persécutée depuis dix ans par un serial killer qui assassine tous ses proches, selon des scénarios toujours plus pervers et plus effrayants. Psychopathe méthodique et implacable, celui qu'elle appelle « l'Etranger » s'acharne sur ses victimes avec une violence inouïe. Maître dans la douleur, il a fait subir d'atroces souffrances physiques et morales à toutes les personnes qu'elle aimait. Plus que sa proie, il voit en Sarah son chef-d'oeuvre. L'oeuvre de toute une vie. Toute une vie d'horreurs...

Mon avis :

Cela fait bien longtemps que je n’avais plus lu de thriller et je dois dire que ça m’a manqué. J’ai connu Cody McFadyen avec son premier livre « Shadowman » que j’avais bien aimé. C’est forte de ce sentiment que j’ai décidé de lire son second thriller reprenant ses anciens personnages.

C’est un vrai plaisir de retrouver Smoky. C’est un personnage que j’avais beaucoup aimé dans le précédent opus. Elle n’est pas comme les autres enquêtrices, elle est fragilisé, balafrée et plus proche du ressenti réel des victimes que pourrait l’être un autre personnage.

Et puis la galerie de personnages qui l’entourent vaut largement son pesant d’or, notamment Callie qui est un personnage frais, drôle et qui n’a pas sa langue dans sa poche. Ce que j’ai aussi aimé ici c’est que les blessures physiques et mentales des personnages ne disparaissent pas par magie et qu’elles restent toujours très présentes et réalistes.

La construction du livre est très intéressante à suivre. On revit les traumatismes de Sarah à travers son journal. On revit avec ses mots et ses yeux son calvaire, sa vie, ses malheurs et toutes les souffrances qu’elle a enduré. En plus comme la lecture du journal est entrecoupée histoire de donner encore plus d’intensité et de force aux propos décrit. J’ai aimé ce style, cela ouvre une certaine profondeur à l’histoire et nous la décrit d’une manière moins classique.

Ici l’identité du tueur pourrait presque passer au second plan tant son profil psychologique et ses motivations sont plus fascinantes à découvrir. Je n’irai pas jusqu’à dire que son identité est décevante non mais plutôt qu’elle passe presque au second plan en comparaison de ses motivations et de sa vie.

Un thriller vraiment passionnant, que j’ai dévoré en très peu de temps et qui me conforte dans l’idée que Cody McFadyen maîtrise son sujet. De bons personnages, une histoire fouillée et vous avez le duo gagnant.

Ma note : 8,5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1

4282390 PAL 139/285