Midnighters_TMidnighters T.1 : L'heure secrète

de Scott Westerfeld

Pocket Jeunesse, 335 pages

13,50€

Voici l’histoire:

Il existe une ville, aux Etats-Unis, où le temps s'arrête à minuit. Plus un être ne bouge, tout semble figé... S'ouvre alors l'heure secrète. Le monde appartient aux darklings, des créatures maléfiques qui rodent dans les ténèbres. Seuls quelques ados, nés à minuit pile, sont capables d'évoluer dans cet espace-temps. Ils se surnomment entre eux les midnighters. Tous ont des pouvoirs spéciaux. Tous, sauf Jessica Day. Pourtant, les créatures de l'ombre sentent en elle un danger redoutable et sont prêtes à l'éliminer...

Mon avis :

Il y a des livres qui avant même qu’on les entame, on sait qu’ils vont nous plaire et Midnighters en fait partie. J’avais déjà très bien accroché à sa saga Uglies et c’est donc sans hésitation que je me suis procurée les trois tomes de sa nouvelle saga.

Malgré le fait que j’ai mis longtemps à me décider à le lire, cela me tarabiscotait depuis quelques temps déjà et puis l’avantage des livres de Scott Westerfeld, c’est que je les dévore littéralement. Et une fois n’est pas coutume je n’ai pas dérogé à la règle.

 Ce que j’ai aimé dans le livre, tout ou presque, son univers, son histoire originale, ses personnages hors du commun et qui pourtant nous ressemblent quand même. Des éléments nouveaux et surtout la force de l’imagination de l’auteur qui donne vie à des choses plus qu’improbables.

Certes certaines situations sont plutôt visibles à des kilomètres et certains personnes peut-être un poil trop caricatural mais dans l’ensemble l’histoire gomme tous ses petits défauts.

J’ai aimé le personnage de Jessica, personnage téméraire et qui possède un don qu’elle n’arrive pas encore à déchiffrer.

Le minuit bleu est aussi très bien décrit, très immersif et on se met presque à souhaiter le vivre pour ressentir et voir tous les éléments décrits. Mais n’est pas Midnighters qui veut et seul quelques élus peuvent vivre cette 25ème. La condition, être né à minuit pile ou très proche de cette heure-là. En bref, cela n’est pas donné à tout le monde et c’est aussi ce qui en fait le charme.

L’un des rares éléments qui ne pas spécialement enthousiasmé c’est Melissa, je la trouve très bizarre et peu digne de confiance, d’ailleurs l’une de ses réactions finales ne m’a pas vraiment prouvé le contraire.

Les personnages de Dess et Jonathan sont excellents. Dess pour son côté rebelle et téméraire, prête à tout pour aider ses amis et Jonathan pour le côté à part, ne voulant pas rentrer dans un moule.

Parlons un peu des méchants, pour une fois ce ne sont pas des méchants traditionnels puisqu’ils ne sont pas humains. Leur particularité est qu’ils ne peuvent vivre et attaquer que lors de la 25ème heure et cela depuis qu’ils se sont en quelques sortes enfermées dans l’heure bleue. Même cet élément est original et intéressant.

Ce sont toutes ces petites particularités qui vont de Midnighters un livre à part, différent et très intéressant. J’ai aimé entrer dans ce monde à tel point qu’il m’était vraiment difficile de le quitter.

Je ne regrette pas de l’avoir commencé et lirai très rapidement sans aucun doute la suite car cela devient très intéressant à la fin. On a envie d’en savoir plus, de voir comment le don de Jessica va évoluer, si Melissa est vraiment de leur côté et ce que vont faire leurs ennemis pour tenter d’arrêter la jeune fille.

Voici donc une nouvelle saga de Scott Westerfeld tout aussi bien réussi et intéressante que la première et dont je ne doute pas d’en apprécier tout autant la suite.

Ma note : 8/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile

4282390 PAL 26/177