Le_cercle_meurtrierLe cercle meurtrier

d'Alexandra Sokoloff

Hachette, 406 pages

17,10€

Voici l’histoire :

Vacances de Thanksgiving. Le campus est déserté. Roxane est restée seule à Mendenhall. Ame solitaire, noyée dans ses idées noires, la jeune femme a décidé d'en finir avec la vie. Mais dans la salle commune où elle a trouvé refuge, d'autres étudiants sont également présents. Finalement, la découverte d'une vieille planche de Oui-ja promet une soirée excitante ! Bientôt, dans la pénombre du salon, l'esprit de Zachary, un ancien élève, semble vouloir jouer avec eux. Les corps s'enfièvrent et les questions se succèdent tandis que des lettres se dessinent sur la planche... Mais qui est vraiment Zachary ? Et dans quel tourbillon les entraînent-ils ?

Mon avis :

En commençant ce livre et en lisant son résumé, je m’attendais à quelque chose de bien kitch et bien oui mais non. Si certaines ficelles sont grosses comme une maison, on ne peut s’empêcher malgré tout de tourner les pages pour découvrir le fin mot de l’histoire.

Bon par contre je ne dis en aucun cas qu’il s’agit de littérature avec un grand L, non au contraire il s’agirait plutôt d’un banal livre pour adolescent sur le thème des esprits. Mais malgré tout, il a aussi ce petit plus qui nous pousse à continuer à le lire et à tourner les pages très rapidement afin d’arriver le plus vite possible à la conclusion de l’histoire.

Ce qui fait aussi sa grande force, ce sont ces personnages. Ils ne sont pas caricaturaux et on s’attache à eux surtout à Roxane si seule et sombre. Sa rencontre avec d’autres personnes comme elle va entraîner beaucoup de nouveautés dans sa vie et aussi la pousser à vouloir continuer à vivre malgré tout.

La fin est assez osée aussi, je ne vous dirai pas pourquoi mais c’est vrai que c’est rare de voir qu’un auteur veuille faire ça à un de ses personnages, pour ma part j’ai adhéré et trouve que c’était une excellente idée.

Si certains passages sont un peu kitch, vraiment bizarre et très peu réaliste. La force des personnages, de leurs sentiments et l’atmosphère particulière du livre font qu’on tourne les pages sans même sans rendre compte et qu’on fini par se laisser complètement entraîné.

En conclusion ce livre n’est pas une révélation mais il n’empêche qu’il fort agréable à lire si on aime le style. Tout en gardant à l’esprit que le public visé reste quand même les ados.

Ma note : 7/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile