Le_mariLe mari

de Dean Koontz

JC Lattès, 425 pages

22€

 

Voici l’histoire :

On tient votre femme. On vous la rendra contre deux millions de dollars en liquide. Le jardinier paysagiste Mitchell Rafferty croit d’abord à une blague. Il était en train de planter des impatiences dans le jardin d’un de ses clients quand son portable s’est mis à sonner. D’un seul coup, banlieue paisible et soleil estival se font cauchemardesques. Le type qui parle à l’autre bout du fil est sacrément sérieux. 
Il détient la femme de Mitch et a donné son prix pour la rendre saine et sauve, se moquant totalement du fait que Mitch dirige une petite entreprise de deux employés et qu’il n’a aucun moyen de réunir une telle somme. Il est certain que Mitch trouvera un expédient. S’il aime suffisamment sa femme. Mitch l’aime suffisamment. Il l’aime plus que sa propre vie et n’a que soixante heures pour le prouver.

Mon avis :

Découvrir un nouveau Dean Koontz est toujours source d'impatience et d'appréhension chez moi. Je ne sais jamais si ce que je vais lire va me plaire ou contraire me décevoir comment certains des ses romans l'ont fait auparavant. Le pitch de celui-ci était suffisamment prometteur pour que je me dise que le livre avait assurément beaucoup de potentiel. Une fois l'histoire achevée, je peux vous dire que le livre a tenu toutes ses promesses.

L'histoire commence très fort et très rapidement. La femme de Mitch, Holly est kidnappé et celui-ci doit trouver le moyen de réunir 2 millions de dollars et les réunir en moins de 60h. Chose impossible pour un simple jardinier n'ayant jamais eu plus de 10 000 dollars sur son compte. Les kidnappeurs sont pourtant au courant de sa situation et n'hésite pas utiliser tous les moyens de pressions possibles pour pousser Mitch dans ses moindres retranchements.

Voici donc la base de l'histoire. Une histoire qui commence très fort une fois qu'on entamé notre lecture, il nous sera impossible de ne pas continuer à lire le livre tant les rebondissements sont fréquents à chaque chapitre. Plus on avance dans notre lecture et plus on découvre des éléments de plus en plus perturbant, jusqu'à une révélation vers le milieu du livre qui va tout bouleverser. Aussi bien pour nous, que pour Mitch.

Dean Koontz a su distiller tout ce qu'il faut d'intrigue, d'action et de rebondissement pour nous tenir en haleine jusqu'au grand dénouement final. Mitch reste en constante évolution tout au long du livre et repousse toujours plus loin ses limites pour sauver la femme qu'il aime plus que tout. Une intrigue qui nous dirige vers toutes les directions et qui au final nous mène largement en bateau. Je ne pense pas sincèrement que l'on puisse deviner l'une des grandes révélations du livre avant de se retrouver directement confronter à elle. En tout cas je n'ai rien vu venir et de la suite des évènements encore moins.

Si Mitch restait pendant une très grande partie du livre le seul narrateur, j'ai aimé l'apparition des chapitres ayant pour narrateur Holly. J'ai aimé sa force, son courage et le fait que la plupart du temps j'avais presque plus l'impression qu'elle s'inquiétait pour Mitch que pour son propre sort. Ses chapitres donnent une autre dynamique à l'histoire et nous place de l'autre côté de l'action. Cela permet aussi de changer un peu de dynamique et n'apportait d'autres réponses tout aussi importantes.

En conclusion, je peux dire que Dean Koontz signe là un excellent thriller, qui se dévore en quelques heures seulement et qui nous tient en haleine du début jusqu'à la fin. Une très bonne lecture qui me conforte dans ma très bonne opinion de l'auteur. Si Dean Koontz est surtout connu pour ses livres fantastiques, il ne s'en sort pas mal du tout aussi dans les thrillers assez psychologiques.

Merci encore aux éditions JC Lattès et à Livraddict pour cette belle découverte.

Ma note : 7,5/10.

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoileEtoile_1

4282390 PAL 215/362